Connexion
Faire Savoirs
Sciences de l'homme et de la société en Provence-Alpes-Côte d'Azur

Rubrique :
Article | Dossier thématique : Ville et intégration : le creuset marseillais

n° 5 | 2 005


Mattina, Cesare

 Les politiques clientélaires comme facteur de recomposition sociale et ethnique à Marseille

No review document selected

La notion de clientélisme est souvent évoquée à propos des pratiques et des moeurs politiques à Marseille, tout partic u l i è rement pour la période du leadership de Gaston Defferre. Pendant cette période - et surtout durant les années 1960-1970 - le clientélisme s’est révélé comme un véritable facteur de recomposition et de reclassement social. Par la redistribution clientélaire de biens et de ressources publiques (logements sociaux, emplois publics), le pouvoir socialiste a favorisé l’ascension sociale et l’intégration de gro u p e s sociaux, ethniques et professionnels, mais en a exclu certains autres. Les politiques clientélaires de redistribution sont ainsi un moyen d’intégration et d’exclusion sociale.

Discipline : Sociologie
Domaines d'intérêt :  
Mots-clés :  
Couverture géographique :   France; Marseille
 Période(s) : XXe siècle
 Personne(s) :  
http://faire-savoirs.mmsh.univ-aix.fr/PublishingImages/fs-05.jpg

  Mattina, Cesare

  Les politiques clientélaires comme facteur de recomposition sociale et ethnique à Marseille , Faire Savoirs , n°  5 , 2 005.