Connexion
Faire Savoirs
Sciences de l'homme et de la société en Provence-Alpes-Côte d'Azur

Rubrique :
Article | Dossier thématique : L'ethnicisation et la racisation des rapports sociaux en question

n° 6 | 2 006


Legris, André

 Les économistes et l'analyse du travail servile (1750-1850)

No review document selected

La question de l'analyse du travail servile, dans une perspective économique, émerge de façon pertinente dans la seconde moitié du XVIIIe siècle et dans la première moitié du XIXe. Les premiers économistes vont faire évoluer l'analyse du travail servile de considérations en termes de philosophie politique et morale vers des interrogations plus largement liées aux conditions dans lesquelles s'exerce le travail productif et vers les conséquences que ces conditions entraînent, comme celles de la relation de l'esclave et du rendement, de l'efficacité ou de la rentabilité. Le texte montre d'abord comment l'évolution des conceptions en matière de travail servile conduit à formuler de nouvelles problématiques pour, ensuite, analyser la pensée de quelques économistes, parmi les plus représentatifs de la période.

Discipline :  
Domaines d'intérêt :  
Mots-clés : Travail servile
Couverture géographique :    
 Période(s) : XXe siècle
 Personne(s) :  
http://faire-savoirs.mmsh.univ-aix.fr/PublishingImages/fs-06.jpg

  Legris, André

  Les économistes et l'analyse du travail servile (1750-1850) , Faire Savoirs , n°  6 , 2 006.